sapiacaine2coeur

PASSION RUGBY EN VERT ET NOIR
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 ITW IBRAHIM DIARRA

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Localisation : Bondigoux
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: ITW IBRAHIM DIARRA   Mar 12 Fév 2008 - 22:18

IBRAHIM DIARRA

« Lorsque j’ai débuté le rugby, à l’âge de 16 ans, chez moi, à Viry-Châtillon, je n’aurai pu imaginer qu’un jour, je serai rugbyman professionnel et que j’affronterai d’aussi grandes équipes que le Stade Toulousain » indique Ibrahim Diarra (24 ans, 1m85, 98kgs) en terminant sa phrase par son incontournable rire, véritable marque de Fabrique. En tout cas, les supporters aiment « Hibou », il est un peu le « chouchou » de la cuvette. Venu que tardivement au rugby, il a très vite intégré l’équipe fanion de Viry-Châtillon, où il fut repéré par Pierre Lafond qui lui conseilla de venir intégrer le centre de formation de l’USM. Cette qualité à l’état brut qui lui avait permis de sauter les étapes à Viry-Châtillon allait continuer de faire son effet dans la cité d’Ingres, où, à l’époque Xavier Péméja l’intégra rapidement dans le groupe premier. Depuis Ibrahim Diarra évolue sous les couleurs du MTG XV et n’arrête pas de progresser.
COMME UN POISSON DANS L’EAU
Pour évoluer en Top 14, il ne faut pas que des qualités naturelles hors normes. Il faut aussi beaucoup de travail que l’ex-titi parisien n’a pas hésité à accomplir. « Lors de ces deux dernières années, j’ai surtout progressé au niveau de mon mental. J’ai appris à ne plus me résigner, à ne jamais baisser les bras, à faire des matchs pleins » indique-t-il. Cela se voit, puisque il se dit que les nouveaux entraîneurs du XV de France garde un œil sur Ibrahim Diarra comme sur d’autres montalbanais se situant dans l’antichambre tricolore. Aujourd’hui « Hibou » ne pense qu’au match de la soirée face au Stade Toulousain : « Pour moi, Sapiac, c’est le Chaudron. Quelle ambiance ! C’est très important pour nous ». Ibrahim Diarra n’a qu’une envie : Gagner ! Pour ensuite pouvoir donner libre court, à son sourire, à son port élégant du costume et de la casquette, au milieu des supporters qui ne souhaitent qu’une chose le côtoyer. De l’Ibrahim Diarra à l’état pur… Tellement simple, tellement attachant !
Rémi-Constant BELREPAYRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sapiacaine2coeur.editboard.com
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Localisation : Bondigoux
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: ITW IBRAHIM DIARRA   Lun 25 Fév 2008 - 22:32

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sapiacaine2coeur.editboard.com
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Localisation : Bondigoux
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: ITW IBRAHIM DIARRA   Jeu 17 Avr 2008 - 20:53

Rugby - Top 14 - Diarra : «Amoureux du rugby»
[Ibrahim Diarra.]

Ibrahim Diarra, pas tout à fait guéri d'une pubalgie, ne jouera pas avec Montauban à Paris ce samedi, mais espère bien que ses coéquipiers vont créer l'exploit à Jean-Bouin : «On va jouer notre chance à fond». Le troisième-ligne aborde tous les sujets avec une rare bonne humeur, confiant que sa joie de vivre est tout simplement dûe à une véritable relation amoureuse avec son sport.

«Ibrahim Diarra, comment allez-vous et comment se présente la rencontre de votre club à Paris ?
Personnellement, je suis blessé aux adducteurs et je ne jouerai pas contre le Stade Français mais la guérison est proche et je compte bien reprendre pour la rencontre face à Biarritz. Concernant mon club, cela va plutôt bien, il nous manque comme l'on dit, deux points pour être assurés du maintien. Nous allons sans pression à Jean-Bouin. On verra la suite. Il faudra prendre des points contre le BO et alors les objectifs seront peut-être plus clairs. Quant au Stade Français, il se porte mieux qu'il y a quelques semaines. Les Parisiens vont sans doute être revanchards par rapport à nous qui les avons battus chez nous cette saison et la précédente. Et puis on avait bien failli, aussi la saison passée, réaliser le hold-up à Jean-Bouin mais un grand Juan Hernandez les avait sauvés. On va jouer notre chance à fond.

Quel est l'objectif de Montauban, sachant que vous êtes septième et candidat à l'Europe ?
L'objectif ? Il faudrait demander au coach (rire). Moi, je ne sais pas. Bon, sans rire, l'objectif c'est de prendre quatre points à chaque match, à commencer par samedi, même si c'est à Paris. C'est un match de rugby, et, comme à chaque fois on part pour gagner. L'Europe, on y pense, mais je répète que pour l'instant nous pensons d'abord au maintien qui n'est pas complètement acquis. Quant à une éventuelle lutte pour une place en H-Cup, je renvoie à la prédiction de Louis Picamoles qui affirme que tout pourrait se jouer lors du Montpellier-Montauban pour le compte de l'avant-dernière journée. Ce sera la guerre à ce moment-là.

Montauban n'a-t-il pas changé de statut cette saison ?
Oui, ça fait deux saisons que nous sommes en Top 14. La deuxième est sûrement la plus difficile, mais on a confirmé qu'il fallait compter avec nous. C'est vraiment bien pour le club et la vile tout entière. En espérant que ça continue. Mais on reste un "Petit Poucet".

Et personnellement ? Vous avez pris une autre dimension avec votre sélection chez les Bleus où vous avez répondu aux questions des journalistes dans de grands éclats de rire. On vous a aussi vu récemment avec un tee-shirt à message ("J'ai repéré que vous m'aviez repéré").
J'ai des tee-shirts à proverbes ! Qui essaient de traduire mes sentiments du jour ou de l'instant. Mais rassurez-vous, je ne me prends pas pour un autre, pour une vedette. Je suis un compétiteur, j'ai envie de travailler, je reste à ma place. Mais en même temps mon secret est tout simple. Quand je me réveille le matin, je suis enthousiaste. Je me dis que je suis amoureux. Amoureux du rugby. Et vous voyez, ça me rend heureux. Ce sport a été ma première femme (rires). A toutes mes copines, je leur dis : "Je t'ai trompé ce week-end". Elles me demandent toutes : "Avec qui" ? Je leur réponds : "Avec le rugby" (éclat de rire). Je ne me prends pas la tête, je vis au jour le jour. La vie est si courte...

Vous avez prolongé de deux ans à Montauban. Pour quelles raisons ?
C'est le club qui m'a formé et qui m'a tout donné depuis cinq ans que j'y habite. C'est une ville que j'apprécie beaucoup. Tout le monde me connaît et je connaîs pratiquement tout le monde. J'ai même pris l'accent (rires) alors que je suis originaire de Paris. Cela fait bien marrer mes copains parisiens et ma famille. A Montauban, je suis à une heure de la mer et de la montagne. J'y suis bien. En plus, le club a envie de grandir et a recruté de bons joueurs pour l'an prochain comme Antoine Battut, que je connais depuis les sélections de jeunes, ou Julien Laharrague. C'est une bonne chose supplémentaire.

Et l'équipe de France ? Vous avez été sélectionné une première fois cette année contre l'Italie dans le Tournoi.
Pour l'instant, j'ai eu une cape et évidemment cela me ferait plaisir d'en avoir d'autres. Car je suis un battant et je veux toujours faire mieux. Mais honnêtement, à ce jour, je n'y pense pas trop. Je soigne ma blessure pour servir au mieux les intérêts de mon club. Il y a de la concurrence aussi au MTG et je dois penser à récupérer ma place, ça va être difficile (sourire). Après, je serai bien en vacances (rires).

Propos recueillis par Philippe VERNEAUX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sapiacaine2coeur.editboard.com
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Localisation : Bondigoux
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: ITW IBRAHIM DIARRA   Mer 11 Juin 2008 - 21:07

Diarra : "Inch'Allah"
Le troisième ligne de Montauban Ibrahim Diarra revient sur la fin de saison de son club et sur le choix de Marc Lièvremont de ne pas l'emmener en Australie. Il avoue qu'une non-qualification pour la Coupe d'Europe constituerait une grosse frustration.
Quelle impression vous laisse le match à Montpellier ?
I. D. : Beaucoup de déception, on fait une mauvaise première période et après on était trop court. On s'est manqué comme on dit. On a pris un bonus mais bon…

Du coup, vous devez être très motivés pour ce week-end contre Albi.
I. D. : Oui, on le prépare en conséquence. En plus aujourd'hui, Albi passe devant la commission de la FFR concernant sa relégation (l'interview a été réalisée avant l'officialisation de la décision de la commission fédérale, ndlr), ils auront a coeur de montrer leur potentiel. On sait qu'ils jouent très bien à l'extérieur. Ce sera un match compliqué. Si on ne se qualifie pas pour la H Cup, on sera frustré comme jamais. On est des compétiteurs, on veut tout le temps tout gagner.

Concernant votre non-sélection en équipe de France, vous devez être déçu ?
I. D. : Il y a quand même un joueur de Montauban (Caballero, ndlr) ça me fait plaisir. Sinon encore une fois je suis un compétiteur donc j'aurais préféré bien sûr. De l'autre côté là je roule à fond pour le club.

Comptez-vous être de nouveau sélectionné en bleu au plus vite ?
I. D. : Inch'Allah, si Dieu le veut. Pour l'instant je dois travailler et revenir en forme. Cela me fait réaliser la progression qui me reste à accomplir pour le très haut niveau.

La saison a été longue. Partez-vous en vacances après ?
I. D. : Je vais me couper du rugby une bonne semaine oui. Puis on se remettra au boulot, il faut rester en forme. Mais d'abord un peu de vacances après Albi, on l'a mérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sapiacaine2coeur.editboard.com
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Localisation : Bondigoux
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: ITW IBRAHIM DIARRA   Jeu 28 Aoû 2008 - 21:16

Mardi soir, à Sapiac, le troisième ligne international Ibrahim Diarra n’a pas ménagé son énergie – à l’image de ses coéquipiers – pour que le MTG XV prenne l’ascendant sur une équipe de Mont-de-Marsan venue pour jouer les « chiens dans un jeu de quille », si on en lui laissait la possibilité de le faire. « Les entraîneurs nous avaient prévenus. On savait que les Landais allaient se comporter comme nous, il y a deux ans, lors de notre accession au Top 14. Je me souviens que l’on se jetait, comme des morts de faim, sur tout ce qui bougeait. Donc, face à Mont-de-Marsan, il nous fallait savoir être patient et surtout ne pas faillir dans le combat » disait tout sourire, dans le vestiaire Ibrahim Diarra qui venait de disputer son 82e match de championnat en « vert et noir ». Il entre ainsi dans le « club 82 » très fermé et très remarqué, en cette année de bicentenaire de la création du Tarn-et-Garonne.
HOMMAGE A VILIMONI DELASAU
Au sortir de l’arène sapiacaine, Ibrahim Diarra n’oubliait pas que s’il avait inscrit en coin le dernier essai de la rencontre, synonyme de bonus offensif et de partage de la première place provisoire avec le Stade Français, s’est parce qu’il avait reçu un caviar du funambule plein de puissance Vilimoni Delasau. « Il a été impressionnant. On le connaissait pour l’avoir affronté plusieurs fois. Cela fait énormément de bien de l’avoir dans son équipe. C’est beaucoup mieux de le suivre que d’essayer de l’arrêter » explique « Ibou ». La performance de Delasau n’a étonné personne dans le camp montois. C’est à Mont-de-Marsan que le Fidjien a découvert le rugby français, voici quelques saisons. Il y a laissé un excellent souvenir. Quant à Ibrahim Diarra, le titi parisien, désormais dans le « club 82 », il n’a pas l’intention de s’arrêter là. « On va récupérer vite. Un nouveau match, nous attend, samedi à Bayonne ». Tout va si vite. Cela n’est pas pour lui déplaire. Il prend la vie comme elle vient.
Rémi-Constant BELREPAYRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sapiacaine2coeur.editboard.com
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Localisation : Bondigoux
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: ITW IBRAHIM DIARRA   Jeu 18 Sep 2008 - 21:23

MONTAUBAN / IBRAHIM DIARRA :




« Toulouse reste une machine »
Pierrick TAISNE - jeudi 18 septembre 2008 - 14h22

Défaits par Montpellier le week-end dernier, Ibrahim Diarra et les Montalbanais savent qu’ils ne bénéficieront pas d’effet de surprise cette année. Notamment contre le champion de France toulousain en difficulté qu’ils reçoivent samedi.

Ibrahim Diarra, êtes-vous satisfait du début de saison de Montauban ?
On fait un bon début de saison, il n’y a rien à dire pour l’instant. Mais on va jouer Toulouse, on reçoit Castres, après on va à Paris puis au Munster, ça va être difficile.

Jouer la coupe d’Europe change-t-il la façon d’aborder le championnat ?
On vise le maintien. La H Cup, c’est pour engranger de l’expérience. C’est du plus. Cela peut nous aider pour jouer les grosses écuries du championnat, pour voir où on en est par rapport à eux. On est encore des Petits Poucets.

Vous allez recevoir Toulouse. Est-ce le bon moment pour les prendre ?
Il n’y a jamais de bons moments pour prendre Toulouse. Avec tous ses internationaux, Toulouse reste une machine. Ils ont repris tard et ont eu plus de matchs en fin de saison dernière. Mais ils ont perdu la semaine dernière et auront sûrement une réaction. Pas de chance, ça tombe contre nous. Nous avons aussi perdu à Montpellier, avec un peu d’amertume, car nous avons été mauvais. A nous de remettre les casques à pointe et de repartir à la guerre

« On attend toujours plus d’un international »

Montauban a fait une très belle saison dernière. Sera-t-il plus difficile de confirmer sans bénéficier de l’effet de surprise, surtout pour vous qui êtes maintenant international ?
Cette année, on est attendu partout. Ce sera à nous de nous ressaisir mentalement et physiquement, d’élever notre niveau de jeu. C’est sûr, les mecs t’attendent quand ils savent que tu es un international. Comme moi face à un international, j’ai toujours envie d’être meilleur que l’autre. Tant mieux, cela relève le niveau. A moi de bosser plus que les autres et de faire ce que je sais faire, après on verra ce qu’il adviendra. Il ne faut pas se prendre la tête non plus. C’est un match de rugby, il faut se faire plaisir.

Au sein de Montauban, votre statut d’international vous a-t-il donné plus de responsabilités ?
Effectivement, on attend toujours plus d’un international. C’est un peu normal. Pour l’instant, je ne me prends pas la tête. J’essaie d’apporter le maximum à l’équipe et aux joueurs.

Pensez-vous déjà au Tournoi des VI Nations ?
Pour l’instant, on essaie de jouer les matchs les uns après les autres. L’équipe de France, il ne faut pas y penser. Si tu commences à te prendre la tête maintenant, c’est cuit. Pour l’instant je joue les matchs, j’essaie d’être performant avec mon club, après adviendra ce qu’il adviendra. Je préfère rester dans mon petit cocon et vivre au jour le jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sapiacaine2coeur.editboard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ITW IBRAHIM DIARRA   

Revenir en haut Aller en bas
 
ITW IBRAHIM DIARRA
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des talents repartis à travers l’Europe: Radio Campus
» Ibrahim TALL
» Ibrahim Afellay [ FC Barcelone ]
» Alou Diarra (milieu défensif)
» [Arrivée] Ibrahim Tall

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sapiacaine2coeur :: rugby :: mtgxv-
Sauter vers: