sapiacaine2coeur

PASSION RUGBY EN VERT ET NOIR
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ITW DE CABALLERO

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Localisation : Bondigoux
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: ITW DE CABALLERO   Mer 14 Mai 2008 - 11:38

Rugby - Top 14 - Caballero à toute allure
Si Montauban brille à nouveau cette saison et si le club est en passe de se qualifier pour la première fois pour la Coupe d'Europe, il le doit entre autre à Yannick Caballero, qui s'est imposé comme l'un des meilleurs flankers du Championnat. L'ancien Castrais a encore une fois été très bon contre Perpignan et il forme avec Ibrahim Diarra un duo redoutable et redouté. A cinq matches de la fin de saison, il espère que le MTG va réussir à conserver sa septième place, avant peut-être de s'envoler avec les Bleus en Australie. Histoire de couronner en beauté une saison quasi parfaite.





«Yannick Caballero, votre équipe a encore réalisé une grosse performance pour battre Perpignan. Comment avez-vous vécu cette rencontre ?
Déjà, nous voulions nous rattraper après le match qu'on avait fait à Dax (défaite 20-16). On savait que Perpignan allait venir avec l'envie de se qualifier pour les demi-finales, et en plus ils étaient sur une série de huit victoires. On savait que ça allait être très dur et que si on les regardait jouer, on allait perdre le match. On a décidé de mettre du jeu d'entrée et ça s'est bien passé. Après, on a eu un petit passage à vide en début de seconde mi-temps, mais on a réussi à remettre la main sur le ballon et avec un peu plus d'envie on a pu s'imposer.

Le MTG semble à l'aise contre les grosses écuries. Vous arrivez alors à élever votre niveau de jeu. Comment expliquez-vous cette aisance dans les gros matches ?
C'est vrai qu'on a l'impression qu'on se met plus facilement dans le match contre les grosses équipes que contre celles, entre guillemets, à niveau inférieur. Je ne sais pas d'où ça vient, on a un problème avec ça. Contre les grosses équipes, on arrive à se mobiliser, à se motiver pour jouer à fond, alors que face aux petites équipes, on peine à chaque fois à imposer notre jeu. Il faudra travailler la régularité.

Vous avez encore fait preuve d'une grosse solidarité pour venir à bout de l'USAP. L'état d'esprit, c'est aussi unes des forces de votre équipe ?
La force du MTG, ça a toujours été un gros collectif. On n'a pas de vedette dans l'équipe, quelqu'un qui peut sortir du lot et nous faire avancer, donc on se regroupe autour de notre collectif. On est une bande de copains et on veut se faire plaisir, se faire mal pour notre collègue. C'est notre force. En plus, avec le public qui nous pousse dans la cuvette de Sapiac, c'est formidable.

Montauban est bien accroché à la septième place. La Coupe d'Europe est maintenant un objectif avoué ?
En début de saison, notre principal objectif, c'était bien sûr le maintien. On a laissé quelques points en route, mais on l'a assuré très vite. Maintenant, bien sûr, on aimerait être européens, mais il reste cinq matches et ça va être difficile parce que ça revient fort derrière nous. On n'est pas à l'abri d'une mauvaise passe. Il faudra être mobilisé jusqu'à la fin pour garder cette place.

Le MTG fait encore une superbe saison et pourtant on ne parle pas trop du club dans les médias. Souffrez-vous de ce relatif anonymat ?
Peut-être que personne ne croit en nous, mais nous on croit en notre potentiel, en notre équipe. L'an dernier, on finit huitième pour notre première année en Top 14. Cette année, on confirme et j'espère que ça va durer. On ne parle pas trop de nous mais on n'en souffre pas, je ne pense pas. On fait notre petit bout de chemin, après adviendra ce qu'il adviendra.

Samedi, vous rencontrez Toulouse, la seule équipe à avoir gagné à Sapiac cette année, mais c'est peut-être le meilleur moment pour les prendre et faire un pas de plus vers l'Europe.
On ne sait pas trop quelle équipe ils vont mettre, mais de toute façon, c'est une très grosse équipe. Mais on va y aller pour gagner bien sûr et on va essayer d'imposer notre jeu, sans les regarder jouer. L'an dernier on avait fait un bon match à Toulouse (défaite 30-21), j'espère qu'on pourra rééditer cette performance, mais avec la victoire au bout.

DU BLEU DANS LA TÊTE...

Personnellement, vous avez franchi un cap et réalisez une saison pleine. Vous avez conscience des progrès réalisés ?
Je m'épanouis danc ce championnat, et dans cette équipe surtout. J'ai fait une bonne saison l'an dernier, cette année j'ai la chance de rééditer un peu la même saison. J'apprends, je progresse, je prends du plaisir dans cette équipe. On n'a pas peur d'envoyer du jeu, on n'est pas dans un schéma restreint et on se régale, j'espère que ça continuera. Moi ce qui me plait, ce sont les espaces, les initiatives personnelles, je n'aime pas le rugby programmé qui dit : toi tu vas là, toi tu vas là... Moi le rugby ouvert, ça me convient bien, on nous laisse beaucoup de liberté dans le jeu et pour l'instant ça marche.

Ce jeu de mouvement et d'initiatives, c'est aussi celui de l'équipe de France. On parle beaucoup de vous en coulisses pour la tournée en Australie. Vous y pensez ?
Oui, c'est vrai que ça me ferait plaisir. Les médias parlent beaucoup de moi et si j'ai la chance de pouvoir porter le maillot bleu, ce serait un grand plaisir et un grand honneur. C'est vrai que je serai déçu de ne pas faire la tournée, surtout qu'il n'y aura pas les demi-finalistes, donc la porte est un peu plus ouverte. Après ce sont les sélectionneurs qui font leurs choix. Ils ont un projet de jeu. S'ils me prennent, tant mieux, sinon, tant pis.

Vous avez des contacts avec eux ?
Non, non. Je les ai croisés, ils m'ont dit qu'ils me regardaient, moi et d'autres joueurs de l'équipe, mais on n'en a jamais vraiment parlé. On verra bien.»

Propos recueillis par Aymeric MARCHAL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sapiacaine2coeur.editboard.com
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1671
Localisation : Bondigoux
Date d'inscription : 26/06/2006

MessageSujet: Re: ITW DE CABALLERO   Mar 3 Juin 2008 - 21:25

MONTAUBAN / YANNICK CABALLERO :

« Notre petite finale »
Jean-François PATURAUD - lundi 02 juin 2008 - 17h52

Auteur d’une saison remarquable, Yannick Caballero pourrait être retenu pour la tournée en Australie. D’ici là, le troisième ligne de Montauban veut se qualifier pour l’Europe dès vendredi face à Montpellier.


Yannick Caballero, dans quel état d’esprit êtes-vous après la victoire face à Clermont (18-16) samedi ?
C’est une grosse satisfaction. On savait que ce serait un match très dur face aux Clermontois. De plus, Montpellier avait réalisé un excellent résultat à Dax (Ndlr : victoire 36-16). Cela nous obligeait à nous mobiliser encore plus. C’était un match plein et nous avons su venir à bout de Clermont.

Vous étiez donc au courant du succès des Montpelliérains…
Oui, nous l’avions entendu. On s’était dit de toute façon que cela ne changeait rien. Il fallait que l’on gagne absolument en jouant notre meilleur rugby.

Même si Clermont avait remanié son équipe, vous avez signé un véritable exploit devant votre public…
Oui, les Clermontois gagnent pratiquement tous leurs matchs. Ils ne sont pas premiers pour rien même s’ils ont connu une mauvaise passe avec une défaite à domicile contre Castres. Clermont est l’équipe la plus complète du Championnat. Il n’y a pas beaucoup de différences entre les titulaires et les remplaçants.

Cette victoire, arrachée à la dernière minute, fait-elle beaucoup de bien au moral ?
Oui, bien sûr. Nous avons fait un bon match. Je pense que nous les avons dominés. Ils ont été réalistes quand ils sont venus dans notre camp. De notre côté, nous avons laissé filer beaucoup de points au pied. Fabien (Fortassin) a manqué quelques pénalités mais pas la plus importante.

« Une belle aventure humaine »

Regrettez-vous de ne pas avoir plié le match plus tôt ?
Oui, on aurait pu jouer de façon un peu plus libérée. C’est vrai que nous avions la pression lorsque les Clermontois sont repassés devant au score. Il ne restait pas beaucoup de temps et on ne savait pas comment s’en sortir.

Que représente pour vous une qualification européenne ?
C’est la concrétisation de deux, voire trois ans d’efforts au club. Les joueurs et les entraîneurs sont arrivés à ce moment-là. Depuis, nous avons essayé de monter un projet en élevant notre niveau de jeu. Ce n’est que notre deuxième saison en Top 14.

Le club semble progresser au fil des mois…
Oui, l’année passée, nous avions terminé huitièmes. Pour le moment, on fait encore mieux. On continue à progresser alors que Montauban est un club qui n’a pas beaucoup de moyens. C’est une belle aventure humaine. Tout le monde y met du sien sur et en dehors du terrain. Les structures sont meilleures et le stade a changé. Si on pouvait rendre la pareille à nos dirigeants, ce serait bien.

Serait-ce un rêve de participer à cette H Cup ?
La plupart des joueurs de Montauban n’ont pas eu la chance de disputer des matchs européens. Si on arrive à se qualifier, on pourra toucher un niveau un peu plus haut. C’est sûr que cela pourrait nous épuiser mais on ne lâchera rien. Nous n’avons pas cette opportunité tous les ans.

Dans ces conditions, comment abordez-vous le déplacement capital face à Montpellier vendredi ?
Nous sommes en concurrence direct avec les Montpelliérains. Ce sera un gros match face à une équipe complète. Ça se jouera sur des détails. On va tout donner. Comme l’ont dit les entraîneurs, ce sera notre petite finale pour jouer l’Europe.

« Les Bleus ? La cerise sur le gâteau »

A titre individuel, vous avez réalisé une saison remarquable. Comment jugez-vous vos performances ?
C’est d’abord grâce à l’équipe. Les entraîneurs nous laissent libres dans un jeu qui n’est pas stéréotypé. Bien sûr, nous avons des consignes mais nous sommes libres. C’est un jeu un peu fou que j’apprécie. Je m’épanouis depuis deux saisons. J’essaie de faire de mon mieux comme tous mes coéquipiers et cela me réussit. On parle de moi, tant mieux (rires) !

Avez-vous le sentiment d’avoir passé un cap ?
En jouant beaucoup de matchs avec des mecs qui ont du vécu, on accumule forcément de l’expérience. Cela m’amène un plus. J’acquiers de la maturité.

Votre nom circule pour la tournée de l’équipe de France en Australie. Comment le vivez-vous ?
Ce serait une grosse satisfaction. Depuis deux saisons, je pense que je fais de bons matchs. Si je pouvais être sélectionné, ce serait la cerise sur le gâteau. Ce serait super, une récompense. Si je ne suis pas pris, c’est que je ne dois pas avoir les qualités requises. Je devrais alors faire un effort pour pallier cela et être pris ultérieurement.

La sélection d’Ibrahim Diarra lors du dernier Tournoi des VI Nations doit vous donner des idées…
Oui, bien sûr. En discutant avec lui, on se rend bien compte que c’est quelque chose d’exceptionnel. Tout joueur de rugby aimerait porter le maillot bleu. Si je peux le faire dès cet été, ce serait bien.

Comment imaginez-vous votre avenir en club ?
Il me reste une année de contrat à Montauban. Je joue pour le maillot que je porte et j’essaierai d’amener mon club le plus haut possible. Je verrai après ce qu’il en est. Quelques clubs sont intéressés mais il faut faire attention à ne pas se prendre pour quelqu’un d’autre. Dans un gros club, on peut jouer moins. Pour l’instant, je suis très bien à Montauban.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sapiacaine2coeur.editboard.com
 
ITW DE CABALLERO
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 9 éme tournois national de taissy (banlieue de Reims)
» Surf Boutik St Pierre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sapiacaine2coeur :: rugby :: mtgxv-
Sauter vers: